fbpx

5 choses à savoir lorsqu’on adopte un chien

Avoir un animal à la maison est une belle expérience à vivre. Ça permet de se responsabiliser, de se détendre, mais aussi de prendre soin d’un autre petit être vivant. Cependant, lorsque l’on adopte pour la première fois, on ne sait pas toujours à quoi on va faire face. Voici 5 choses à savoir quand on adopte un chien.

Chien qui joue au frisbee
Chien qui joue au frisbee

1. La race

Selon la race ou le mélange de votre chien, les gens vont : 

  • toujours vouloir le caresser, le toucher, lui faire faire des tours;
  • ou changer de trottoir, vous regarder de travers, vous faire remarquer que eux « ils auraient choisi un bon Golden Retriever ».

Dans un cas comme dans l’autre, ce sont des choses pénibles à entendre, mais restez courtois (je sais, ça peut être difficile).

Dans le cas où tout le monde veut voir votre adorable boule de poils, prévenez calmement les gens que vous voulez continuer votre promenade.

Il existe des produits pour montrer aux personnes autour de vous que votre chien a besoin d’espace. L’entreprise Beli Concept Canin créée des dossards, des laisses, des bandeaux, … pour prévenir ce problème.

Dans l’autre cas, essayez d’éduquer les gens gentiment. La race ne fait pas le chien : ce sont ses gênes, son environnement, son éducation, …

C’est un mélange complexe de tout ça. N’ayez pas de préjugés qui sont souvent infondés.

2. Le temps

Un chien ça prend du temps. Il faut vous ajuster à ses besoins. Il est recommandé 3 à 5 heures d’activités par jour.

Ça paraît beaucoup, mais sachez que cela englobe l’activité mentale, masticatoire, vocale et physique (pour les principaux).

Vous pouvez faire deux balades de 45 minutes chaque, deux séances de jeux de 15 minutes, avec ça incitez votre chien à chercher sa nourriture, utilisez des bols interactifs, donnez lui de quoi gruger et en plus faites 15 minutes d’éducation (assis, pas bouger, la patte, le beau, tourne, …) : votre chien a son quota d’activités pour la journée !

3. Les soins

Vous allez devoir prendre soin de votre ami à quatre pattes. Dents, griffes, poils, blessures, …

Désensibilisez-le le plus possible aux soins : compresse, bandage, coupe-griffes, brosse à dents, … afin de rendre les futures situations plus calmes et agréables pour lui.

Demandez l’aide d’un éducateur au besoin.

4. Les conseils

Vous allez lire et entendre beaucoup de conseils contradictoires de personnes qui ne se mettent pas à jour et ne sont pas formées.

Essayez plutôt d’aller sur des sites ou blogues spécialisés qui se mettent à jour régulièrement.

Ou appelez un éducateur canin qui vous respectera vous et votre animal.

Aussi, certaines choses peuvent fonctionner pour le chien de votre voisin, mais pas pour le vôtre.

Chaque chien est différent, chaque humain est différent et donc, chaque relation est différente.

5. Le chien

Un chien reste un animal.

Bien que l’éducation aide à réduire les comportement que NOUS interprétons comme mauvais, ça reste un chien.

Il a des défauts comme moi, vous, et finalement comme tout le monde. Oui, il va courir après les écureuils, il va aboyer quand le voisin rentre, il va gratter la terre, mordiller des choses, …

Mais tout ceci a pour objectif de répondre à un besoin ou d’exprimer un sentiment.

Soyez compréhensifs, renseignez-vous sur la psychologie canine, c’est fort intéressant !

Le chien est également un être social : il vit en groupe et va souvent vouloir faire des activités avec vous ou en même temps que vous (vous savez quand il vient dans vos culottes lorsque vous êtes sur les toilettes ? C’est ça.).

Le mot de la fin

Beaucoup d’études ont été faites sur les comportements animaliers depuis plusieurs décennies, les idées ont évoluées mais d’autres restent malheureusement bien ancrées.

Au final, c’est à vous de faire en sorte que votre chien soit heureux et que ses besoins sont répondus adéquatement.

Chaque chien est différent, et il faudra apprendre à connaître le vôtre dans le respect et la bienveillance.

Est-ce que les gens veulent à tout prix caresser votre boule de poils ou au contraire l’éviter ? Étiez-vous conscient de tous ces aspects avant d’avoir un chien ?

Leave A Comment